Un repas pour chaque Tunisien, Sanafa s’engage…

Un repas pour chaque Tunisien, Sanafa s’engage…
Un repas pour chaque Tunisien, Sanafa s’engage…
Rate this post

L’association a été créée il y a 3 mois en prévision du Ramadan, Iyed Tej, Hajer Ben Cheikh Ben Ghorbal, Aicha Saied Belajouza, Feryel Tellissi Belabdelouaheb et Omar el Euch se sont mobilisés pour créer un événement dans la lignée des « Restos du cœur » initiés par Coluche en France en 1985. Comme sa grande sœur, elle est apolitique et n’a pour objectif que d’aider les plus démunis.

Pour commencer, les membres de l’association ont réfléchi à comment faire sortir les gens de chez eux pour aller dîner quelque part. Car même s’ils sont pauvres, ils sont dignes et ne veulent pas tendre la main. C’est donc d’abord sur leur propre réseau personnel que nos généreux bénévoles se sont tournés. Pour pouvoir « inviter » les gens, ils ont  décidé d’aménager la cour d’un houch d’une femme, elle-même dans le besoin, du côté de Chotrana, afin de faire en sorte que ce soit elle qui reçoive les convives chaque soir à l’heure du dîner.

Pas le temps pour la communication, pas de fonds ni de subventions, c’est d’abord avec leurs voitures, leur argent que tout s’est mis en place et le bouche-à-oreille à fonctionné. Les dons ont afflué et les coups de fil aussi, pour aider, pour offrir un lieu ou des gâteaux. Le public a senti une sincérité dans cette association discrète et altruiste et, du côté des donateurs comme du côté des convives, le courant a fonctionné. 

Depuis, chaque soir des dizaines de plats sont envoyés à l’association Amal, à celle des malades du cancer ; le reste est distribué sur deux lieux principaux Chotrana et Raoued, et dernièrement sur Hammam-Lif.

Pas question de donner à manger dans d’affreux plateaux en plastique, les tables sont dressées, les assiettes ne sont pas en carton, les plats sont cuisinés comme à la maison… car il n’est pas envisageable de proposer un Ramadan « au rabais », il faut que les invités trouvent un accueil chaleureux et une ambiance conviviale. Un pari réussi, puisqu’au-delà de la nécessité financière, des hommes seuls, sans famille  ont demandé à se joindre aux invités pour ne pas rompre le jeûne dans la solitude et l’isolement. D’ailleurs, le choix d’aménager un lieu à Raoued  s’est fait avec la prise de conscience que cette zone, où ne fleurissent que des chantiers, est habitée par une population d’hommes seuls vivant dans des conditions plus que rudimentaires.

Au début du mois, les bénévoles s’étaient fixé  une limite de 50 repas par jour mais dès le deuxième jour, ils fournissaient 60 repas et la croissance exponentielle n’a fait qu’augmenter.  A la fin du mois de Ramadan, c’est plus de 300 repas qui ont été servis quotidiennement.

Il faut dire que plusieurs associations ont proposé de l’aide sous forme de dons et que certaines sociétés ont offert, qui de l’argent qui de la nourriture, pour soutenir cette belle initiative. Parmi eux, citons et remercions SFBT, Locatout, Candia, Elbène, Nakle, Air Liquide, les jus Sami* ainsi que de nombreux fournisseurs du restaurant La Firma, dont Iyed Tej est propriétaire et où il exerce en qualité de chef. Il y eu aussi des particuliers qui ont offert des gâteaux, de la nourriture chacun à la mesure de ses moyens : plusieurs centaines de kilos de pâtes pour les uns, un mouton, un paquet de fromage et 4 baguettes pour les autres… mais tous les gestes sont aussi touchants, même les plus petits soient-ils. Ce qui a permis aussi de mettre en pratique un autre principe auquel les fondateurs de l’opération étaient attachés, servir la même chose pour tout le monde et des menus différents chaque soir. Des plats de qualité, des menus équilibrés à l’instar de celui que nous avons pu partager tous ensemble, bénévoles et invités dans le même lieu : dattes, chorba frik, tajine, kabkabou, lasagnes, yaourts et fruits, le tout accompagné de « gazouzes » évidemment.

Et côté bénévoles aussi, de nombreuses personnes ont appelé pour venir aider, comme Sanafa l’a fait une soirée, afin de transporter, mettre en place, couper le pain, débarrasser etc. Et contrairement à ce que les médisants pourraient en dire, nous n’avons pas vu là-bas « d’assistés profiteurs », les invités venaient timidement et tenaient à participer à leur façon, en faisant la vaisselle, par exemple.

L’association a également offert des  gâteaux et des vêtements aux enfants pour l’Aïd, elle ambitionne de continuer d’aider les plus pauvres tout au long de l’année en fournissant par exemple des goûters aux écoliers, des transports pour les petits élèves obligés de faire parfois des kilomètres pour aller à l’école…

Leur souhaiter de devenir les « restos du cœur » tunisiens ? Ils en rêveraient mais le refusent, d’abord parce qu’ils n’en ont pas pour l’instant les moyens et parce qu’au fond, l’idéal serait que chacun d’entre nous ait de quoi vivre décemment pour ne pas avoir besoin d’eux. Quand on sait qu’en 30 ans, ce qui devait durer juste un hiver est devenu pérenne et sert plus d’un milliard de repas, on se dit que peut-être ces Don Quichotte-là sont à l’aube d’une belle aventure.

Et même si cela devait s’arrêter demain, nous leur disons bravo. Bravo pour votre engagement, votre générosité et votre disponibilité…bravo et merci à ceux qui ont cuisiné tous les après-midis dans la chaleur de ce Ramadan estival. A commencer par notre Chef, Iyed Tej, un homme sensible, un peu ours bourru au premier abord, mais avec un cœur immense  qui, au lieu de profiter de son congé annuel (fermeture du restaurant pour Ramadan) pour aller à la plage, a préféré travailler tous les jours au profit des nécessiteux.

Merci à Feryel, Hager, Aïcha et Omar, qui ont enchaîné une deuxième journée de travail pendant les 30 jours de Ramadan pour aller jusqu’au bout de leur idée, sans faillir. Vraiment avec ces cinq mousquetaires, Ramadan a pris tout son sens.

*Saluons l’élégance de ce fournisseur qui a livré ses bouteilles sans étiquettes pour ne pas se faire de la pub à l’occasion de cette opération.

Retour

Moulin d Or
salima
motif hr
icon13

DANS MA CUISINE 

  • profilVotre compte
  • Mon carnetMon Carnet
  • Mes menusMon Menu
  • Forum sanafaLe Forum
motif 2
icon17
Pas le temps
de faire les courses ?
Vos Ingrédients
Nos suggestions
icon18
motif18
icon20

Le blog du mois

Nom du blog : Délices et Caprices
Personne qui tient le blog : Ibtissem El Harran 
Lien :
 https://titissemcaprices.blogspot.fr/