Zeer, le frigo du désert

Zeer, le frigo du désert
Zeer, le frigo du désert
Rate this post

Un nigérian, Mohamed Ben Abba, s’est vu récemment décerner de nombreux prix pour une invention écologique, économique et efficace : le « pot Zeer ou réfrigérateur du désert ».
Loin bien sûr de concurrencer le réfrigérateur, cette invention s’est déjà vendue à plus de 30 000 exemplaires, car elle permet à des populations rurales, aux nomades ou aux personnes ne bénéficiant pas d’un raccordement électrique de conserver leurs aliments.
Le principe est simple mais efficace, il suffit de disposer de deux pots en terre cuite et d’utiliser les principes d’évaporation pour créer une réfrigération. Concrètement, on dépose un pot de taille moyenne dans un grand pot, on insère entre les deux une couche fine de sable mouillé, que l’on arrose 2 fois par jour et on recouvre le tout d’un linge humide.
Le Zeer doit être conservé à l’ombre dans un endroit sec et ventilé. En s’évaporant, l’eau refroidit la cuve intérieure… c’est simple mais il fallait y penser.
Les aliments (ni produits laitiers ni viande bien sûr) se conservent 10 fois plus longtemps que d’habitude (20 jours pour des tomates ou certains fruits, 27 jours pour les aubergines).
Avec un coût d’achat minime et zéro consommation, cette invention a déjà intéressé  de nombreuses personnes dans le monde y compris des sociétés telles que Solaref qui produit désormais de la glace en utilisant ce même principe et de la zéolite. Un frigo bio, qui évite les gaspillages et la consommation de produits en conserves, voilà une belle idée que tous les adeptes des randonnées en pleine nature pourraient vite adopter. Une idée à chiper aussi pour conserver les légumes tout en gardant leur saveur intacte. 

Retour

Moulin d Or