Abidjan la New York des Tropiques

Abidjan la New York des Tropiques
Abidjan la New York des Tropiques
Rate this post

on ne vient pas à Abidjan par hasard. Dans l’avion qui commence sa descente vers l’aéroport « Félix Houphouët-Boigny », on est vite charmé par la ligne blanche d’écume de l’océan Atlantique, par la verdure de la forêt entremêlée d’eaux de la lagune et par les gratteciels multiples.

Houda Sifaoui Ghanmi

Abidjan est située au sud de la Côte d’Ivoire

Abidjan jouit d’un climat subéquatorial, chaud et humide. La température est quasi constante sur toute l’année, 27°, ce qui rend la visite agréable.
En quittant l’aéroport on est attiré par la largeur du boulevard VGE (Valéry Giscard D’Estaing), le nombre de voitures et les taxis rouges. Sur la route vers le Plateau, centre administratif et commercial, le Manhattan d’Abidjan, on passe à côté du grand stade « Félix Houphouët-Boigny » avant de traverser le pont du même nom où des vendeurs ambulants proposent de l’eau, des fruits exotiques (mangues, ananas, papayes et avocats), des tapis et plusieurs autres produits.

Marché à Abidjan  Abidjan est un mélange socioculturel, on y trouve des immigrés de plusieurs pays environnants et même lointains : Bénin, Mali, Burkina, Sénégal, Ghana, Nigéria et aussi Liban et France. Vous pouvez y manger une assiette de mezze libanais, de taboulé ou de chich taouk chez Ammouna (boucher et restaurateur libanais Halal). Vous pouvez déguster une langouste grillée au « Jardiland » ou à « la Case d’ébène », ou goûter à la gastronomie raffinée du « Mont Parnasse », « Le Grand Large » et « La Croisette », adresses gastronomiques les plus prestigieuses de la ville. D’autres préfèreront prendre des pâtes et un fondant au chocolat « Chez Georges », le bistrot corse le plus connu au Plateau. Vous pouvez aussi vous régaler de plats « plus locaux » comme le garba, un plat à base de poisson, généralement du thon, frit et d’attieké (couscous de manioc, un arbuste très consommé en Afrique). Vous pouvez aussi aller manger dans un maquis (restaurant populaire), sans oublier de boire du jus de fruit frais : mangue, ananas, papaye, passion, coco ou du gnamankoudji (jus de gingembre sucré).

Traditionnellement, le matin, les Abidjanais prenaient du placali (pâte de manioc fermentée dégustée avec une sauce), du garba, des gnomis (galettes de riz ivoirienne), du riz couché (c’est le riz du soir que l’on réchauffe le lendemain) ou de la bouillie (banane bouillie ou igname bouillie : sorte de légume racine très répandu en Afrique subsaharienne). Ils avaient l’habitude de manger lourd puisqu’ils partaient travailler dans les champs et ne rentraient que le soir chez eux.
De nos jours, dans les foyers aisés et les hôtels le petit déjeuner est le même qu’en Europe : café, lait, pain, confiture… Les Ivoiriens n’étaient pas friands de desserts, ils mangeaient juste des fruits, aujourd’hui, ils préparent de la crème de coco (une crème parfumée à la noix de coco) ou des gâteaux à la noix de coco. Les glaciers fleurissent aussi, à cause des températures élevées, ils proposent des parfums de glaces et sorbets exotiques : papaye, mangue, noix de coco…
Pour les fêtes et les grandes occasions, les Abidjanais préparent le tchep (du riz cuit dans une sauce tomate épicée, accompagné de poisson), et boivent du jus de gingembre. La cuisine abidjanaise est généralement assez pimentée.

La vie nocturne à Abidjan est très animée

vie nocturne à AbidjanLes Abidjanais adorent faire la fête et sortir le soir dans les bars et discothèques essentiellement dans la Zone4, les Deux Plateaux, Cocody et rue Princesse.

Alors n’hésitez plus ! Faites vos valises et Cap sur Abidjan !


Aloco Poulet
Aloco Poulet

De
Sanafa
le 15-8-2013

  • Pour
    2
    Personnes
  • Préparation
  • Cuisson
Ingrédients

• 4 bananes plantain bien mûres
• 2 cuisses de poulet
• 4 oignons
• 2 gousses d’ail
• 2 branches de céleri
• 1 poivron
• Sel
• Poivre
• 20 cl d’huile
• 1 cube de bouillon

Préparation

1 Préparation de la farce : Epluchez l’ail et mettez-le dans le mixeur. Lavez le céleri, enlevez les extrémités. Coupez le reste de la branche en petits morceaux et mettez-les dans le mixeur. Lavez le poivron, l’épépiner, coupez-le en quatre et le mettez-le dans le mixeur. Mixez le tout jusqu’à obtenir un mélange homogène. Réservez.
2 Préchauffez le four à 250°.
3 Lavez les cuisses de poulet, faites trois entailles sur chaque cuisse et salez. Puis badigeonnez-les et remplissez les entailles de farce. Enfournez pour 45 minutes. Lorsque le poulet est doré, réservez au chaud.
4 Coupez les oignons en deux et les hachez-les en fines lamelles.
5 Préchauffez l’huile dans une marmite. Ajoutez les oignons émincés et les cubes de bouillon. Mélangez Laissez ramollir les oignons dans l’huile à feu vif en les remuant régulièrement.
6 Ajoutez le reste de la farce, le sel et le poivre. Laissez réduire pendant 15 minutes à feu doux. Réservez.
7 Epluchez les bananes et coupez-les en rondelles de 1 cm. Faites-les frire dans de l’huile à 180°.
8 Quand elles sont dorées, sortez-les et égouttez-les. Salez légèrement.
9 Servez dans une assiette les bananes accompagnées du poulet et de la sauce aux oignons. Un peu de pain peut compléter le plat.

Gnamakoudji ou Jus de gingembre
Gnamakoudji ou Jus de gingembre

De
Sanafa
le 15-8-2013

  • Pour
    4
    Personnes
  • Préparation
  • Cuisson
Ingrédients

•500 g de gingembre frais
•2 litres d’eau
•500 g de sucre semoule
•1 sachet de sucre vanillé ou de l’extrait de vanille
•Quelques feuilles de menthe
•1 citron
•125 ml de jus d’ananas
•4 fraises

Préparation

1 Épluchez le gingembre et passez le au mixeur avec un peu d’eau pour obtenir une pâte.
2 Mettez l’eau dans un grand récipient, ajoutez-y la pâte de gingembre et les citrons coupés mais pas épluchés.
Laissez reposer une bonne demi heure.
3 Filtrez le jus. Ajoutez la vanille et, petit à petit, le sucre. Goûtez régulièrement pour vérifier si la quantité de sucre est suffisante. Rajoutez le jus d’ananas et quelques feuilles de menthe. Embouteillez et stockez au frigo.
4 Secouez bien la bouteille avant de servir, car le gingembre se dépose au fond, décorez chaque coupe d’une fraise coupée en deux.

Retour
Moulin d Or
salima
motif hr
icon13

DANS MA CUISINE 

  • profilVotre compte
  • Mon carnetMon Carnet
  • Mes menusMon Menu
  • Forum sanafaLe Forum
motif 2
icon17
Pas le temps
de faire les courses ?
Vos Ingrédients
Nos suggestions
icon18
motif18
icon20

Le blog du mois

Nom du blog : Délices et Caprices
Personne qui tient le blog : Ibtissem El Harran 
Lien :
 https://titissemcaprices.blogspot.fr/