Abderrazak Féki : Dans la cuisine d’un vieux garçon

Abderrazak Féki : Dans la cuisine d’un vieux garçon
Abderrazak Féki : Dans la cuisine d’un vieux garçon
Rate this post

Le présenter n’est pas aussi simple à faire que de porter sa main à son palais, car qui dit gastronomie, dit Abderrazak Féki, à croire que cette rime le prédestinait aux arts culinaires, auxquels il a voué, et continue de faire avec fougue, sa vie entière. Personnalité atypique, au parcours non moins original, ce gastronome aux multiples facettes n’a qu’une passion : la « dive table » qui, seule et depuis toujours, sait attiser ses fourneaux et faire pétiller son regard malicieux. Il nous a cordialement ouvert son cœur et sa cuisine prétendue « de vieux garçon » (sic) et nous a invités autour de plats sobres et goûteux. Avec l’art et la manière des fins connaisseurs des produits nobles.

Héla Msellati

Tombé dans une marmite de mariage

La cuisine ? Il est tombé dedans à la naissance, ou presque. Un hasard, dit-il, mais c’était sans doute le destin. C’est l’été et les mariages battent leur plein, dans les « jnènes » de Sfax. Adolescent, le jeune Abderrazak est de la fête et le chef cuisinier consigné pour la noce, voulant l’occuper, le charge des diverses besognes de cuisine. Il n’en fallait pas plus. Une véritable découverte qui va devenir une passion, celle qui habite notre homme depuis. Dans la boutique familiale, il côtoie noix de coco et régimes de bananes, produits exotiques et mystérieux qui attisent une soif de connaissances, initiée par un père, fin limier en produits. Sa ville natale, les quais du port de Sfax feront le reste baignant sa jeunesse des odeurs de cordages empreints de sels marins, de poulpe séché et de poissons frais, et affinant ainsi nez et palais.

D’une médina à l’autre

Quand on aime, on veut tout connaître de l’objet aimé et le jeune Abderrazak se met à engloutir mille et une feuilles, des milliers d’ouvrages touchant de près ou de loin à la gastronomie. C’est ainsi que quelques années plus tard, il quitte Sfax, pour un stage à la Bibliothèque Nationale de Souk El Attarine. Il découvre Tunis et ses restaurants européens, italiens ou espagnols. Il s’éprend de la médina qui en plus de lui offrir les livres qu’il aime tant, lui dévoile ses dédales de vieilles pierres, lui fait inhaler ses parfums … et le retient à Tunis. Ce sera le tremplin pour la Bibliothèque Nationale de Paris, suivie d’une licence en histoire à Nanterre. Comme cela ne suffisait toujours pas, il poursuit quelques années plus tard, sa formation à l’Ecole d’hôtellerie et de tourisme de Sidi Dhrif, tout en occupant de multiples fonctions au Ministère de la culture.

Héraut de l’identité culinaire tunisienne

Ce gastronome ne chôme pas et chaque minute est consacrée à sa gastronomie chérie. En preux chevalier de la table et en connaisseur érudit, il défend l’identité culinaire tunisienne, prise entre les feux du Levant et l’impact de l’occident. La Tunisie qu’il aime est séculaire, authentique et réelle. Pour sauver nos traditions, il prône la professionnalisation de la cuisine car elle est l’attribut essentiel de notre identité. Rénover sans folklore n’est pas tâche aisée et, pour cela, compétence et fierté sont de mise. Et ceux qui connaissent les véritables secrets de nos traditions ne courent pas les fourneaux.

Abderrazak Feki 3

Son actu

Abderrazak Féki est consultant en tourisme culturel et s’occupe actuellement de tourisme alternatif. Ses rubriques gastronomiques se lisent dans journaux et magazines, dont on ne rappellera que la rubrique « Au rythme des saisons » (La Presse). Depuis quelques années, il anime avec Zakia Hadiji sur Radio Kalima « Souk El Ahad », une émission gastronomique et dominicale (10 à 12 h) et qui se présente en deux volets : le marché (Fondok El Ghalla) et le plat ( Dbara ). Il nous mijote un prochain ouvrage de gastronomie, original et érudit, dont il sera certainement question dans les pages de Sanafa. 

Abderrazak Feki 2


Crevettes  sautées à l’ail
Crevettes sautées à l’ail

De
Sanafa
le 02-05-2013

  • Pour
    4
    Personnes
  • Préparation
  • Cuisson
Ingrédients

8 belles crevettes royales

De l’huile d’olive neutre

Sel

4 à 5 gousses d’ail écrasé

De l’aneth ciselé

Préparation

1.Faites chauffer l’huile et dès qu’elle fume, jetez-y les crevettes.

Salez. Dès qu’elles à votre goût, croquantes ou à point et avant de servir, ajoutez l’ail écrasé et décorez d’aneth.

Retour
Moulin d Or
salima
motif hr
icon13

DANS MA CUISINE 

  • profilVotre compte
  • Mon carnetMon Carnet
  • Mes menusMon Menu
  • Forum sanafaLe Forum
motif 2
icon17
Pas le temps
de faire les courses ?
Vos Ingrédients
Nos suggestions
icon18
motif18
icon20

Le blog du mois

Nom du blog : Délices et Caprices
Personne qui tient le blog : Ibtissem El Harran 
Lien :
 https://titissemcaprices.blogspot.fr/