Zaaroura une beauté légendaire

Zaaroura une beauté  légendaire
Zaaroura une beauté légendaire
Rate this post

Des yeux d’un vert pénétrant, un sourire à faire pâlir la Mona Lisa, une audace incroyable et un courage prodigieux. Voilà, une des manières de présenter cette artiste talentueuse aux mille facettes.
Salwa Mohamed est non seulement une icône de la beauté arabe et berbère mais aussi une dame au grand cœur qui nous accueille chez elle pour un repas convivial et savoureux. 
Avant de passer à table, Salwa nous invite dans son salon, musée de sa gloire passée où trônent ses portraits de jeunesse et ses prix en tout genre. Cette grande dame de prés de 60 ans, qui laisse deviner sur son visage une beauté passée, accepte de revenir avec un brin de mélancolie et beaucoup de fierté, sur sa carrière hors norme.

Malek Labidi

Une star est née

En 1960, à Bizerte, un cinéaste italien est à la recherche d’une jeune enfant à la beauté berbère.
Il tombe sous le charme unique de Salwa qui a alors à peine 8 ans. Le cinéaste, charmé par cette jeune muse, supplie ses parents des jours durant de la laisser tourner dans son film. Ils finissent par céder, Salwa crève l’écran. Elle est belle, elle est talentueuse, une star est née.

Une artiste aux multiples facettes

A l’école Salwa est une jolie fille sportive, passionnée par le théâtre et le chant. Son professeur de théâtre, convaincue des talents de sa jeune étudiante, la pousse à faire partie de la troupe nationale de la ville de Bizerte.
En parallèle, Salwa prend des cours de malouf et participe à de nombreuses manifestations où elle reçoit plusieurs prix en tant qu’interprète.

Mais Salwa est une jeune fille ambitieuse et la troupe de Bizerte, petite et mal organisée, ne satisfait plus la soif de reconnaissance de la jeune prodige.  Elle plie bagage et s’installe à Sfax où le théâtre y est plus développé. Quelques années plus tard, vers 18 ans, la jeune artiste cède à l’appel de la capitale, où elle s’installe définitivement.
Sur les planches ou devant un micro salwa ne laisse personne indifférent. Son talent est indéniable, elle se fait très vite repérer et sa carrière est lancée. Elle enchaîne théâtre, cinéma, spectacles musicaux et radiophoniques, tout le monde la réclame et l’idole vit alors ses plus belles années.

Zaaroura

C’est certainement, le rôle de servante bédouine à la beauté imparable et à l’intelligence aiguisée dans Ommi Traki Ness Mleh qui marque le plus sa carrière et qui lui donne définitivement le surnom de Zaaroura qui depuis lui colle à la peau. Le personnage de Zaaroura est une femme d’un milieu défavorisé mais dont la beauté fait tourner la tête de son employé et de son fils, cette jeune fille espiègle va semer, malgré elle, la zizanie au sein de sa famille d’accueil.

Le visage de la Tunisie

Sa beauté arabe et berbère lui vaut d’être le visage de la Tunisie dans les affiches de l’Office National du Tourisme Tunisien. Elle enchaîne campagne de promotion des habits traditionnels et des bijoux artisanaux et collabore ainsi avec l’ONTT pendant plus de 14 ans. En 1967, elle est le visage radieux et le corps époustouflant de la nouvelle miss Tunisie.
Salwa Mohamed est certainement une des plus grandes figures de la Tunisie avec à son actif : plus de 3000 émissions radiophoniques, 22 films, 25 feuilletons et une dizaine de pièces de théâtre.


Spaghetti bolognese
Spaghetti bolognese

De
Sanafa
le 30-4-2015

  • Pour
    4
    Personnes
  • Préparation
  • Cuisson
Ingrédients

 500 g de spaghetti

 1 oignon

 2 gousses d’ail

 1 carotte

 1 branche de céleri

 850 g de tomates (fraîches ou              

 en boîte selon la saison) 

 500 g de boeuf haché 

 500 ml de bouillon 

 persil

 1 cuillère à café de sucre

 2 cuillères à soupe d’huile

Préparation

1 Hachez l’ail, l’oignon, puis coupez la carotte et le céleri en petits dés.

2 Faites chauffer l’huile dans une casserole assez grande. Faites revenir l’ail, l’oignon, la carotte et le céleri à feu doux pendant 5 mn en remuant. Augmentez la flamme, puis rajoutez la viande. Faites brunir et remuez de façon à ce que la viande ne fasse pas de gros paquets. Rajoutez le bouillon, les tomates préalablement coupées assez grossièrement, le sucre et le persil haché. Portez à ébullition.

3 Baisser ensuite le feu et laissez mijoter à couvert 1h à 1h30, de façon à ce que le liquide s’évapore. 

4 Faites cuire les spaghettis, puis mettez-les dans un plat. Rajoutez la sauce bolognaise.

Retour
Moulin d Or
salima
motif hr
icon13

DANS MA CUISINE 

  • profilVotre compte
  • Mon carnetMon Carnet
  • Mes menusMon Menu
  • Forum sanafaLe Forum
motif 2
icon17
Pas le temps
de faire les courses ?
Vos Ingrédients
Nos suggestions
icon18
motif18
icon20

Le blog du mois

Nom du blog : Délices et Caprices
Personne qui tient le blog : Ibtissem El Harran 
Lien :
 https://titissemcaprices.blogspot.fr/